• Besoin de conseils ? 05 62 64 09 09 du lundi au jeudi 8h30-18h - vendredi 8h30-17h - samedi 8h30-12h30

  • Livraison offerte dès 35€ d’achats pour la France Métropolitaine

  • Un code promo ? Saisissez-le après avoir ajouté vos produits dans le panier

  • Notre belle boutique de Fleurance dans le Gers vous accueille du mardi au samedi de 9h à12h et de14h à 18h

  • Frais de port à 2.90€ si votre commande n'excède pas 250gr

Betterave

La betterave sucrière est désormais utilisée en cosmétique pour apaiser la peau et la protéger du dessèchement.

Famille : Chenopiodacées

Parties utilisées : Racine

Botanique : La betterave sucrière est une plante annuelle qui présente une racine conique et charnue à chair blanche, de 15 à 30 cm de long et totalement enfouie dans le sol. Au cours de sa première année de vie, son feuillage fabrique, par photosynthèse, le sucre qui est stocké dans la racine, laquelle est récoltée à l’automne. On ne la laisse pas entrer dans sa deuxième année, qui correspond à la phase de reproduction nécessitant tout le sucre en réserve pour fabriquer les graines. Le jus est concentré en sirop, purifié et filtré, puis chauffé sous vide pour le faire cristalliser.

Habitat : Cultivée en Europe du Nord et aux Etats-Unis dans des régions aux climats tempérées, la betterave sucrière apprécie l’humidité pendant sa phase de croissance puis des périodes sèches et ensoleillées avant la récolte. La France est le premier producteur mondial et les plantations se situent à 90 % au nord de la Loire.

Un peu d’histoire : A l’origine, il y a une betterave, plante à racine comestible. Puis, on a séparé la variété potagère (le légume rouge foncé que l’on mange en salade), la fourragère (réservée à l’alimentation du bétail) et la sucrière (qui sert à fabriquer le sucre blanc). Cette dernière est issue de la "Blanche de Silésie" qui a été sélectionnée à la fin du XVIIIe siècle pour sa teneur en sucre (7 %).

Utilisation : Outre l’industrie agro-alimentaire, la betterave sucrière intéresse désormais dans le monde de la cosmétique. En effet, elle contient un sous-produit de la production du sucre, la bétaïne qui a montré un intérêt pour les soins de la peau, qu’elle adoucit, protège du dessèchement et dont elle soulage les irritations.

L'info en + : Le recyclage est devenu une nécessité et le bioéthanol fabriqué à partir du jus de betterave, est une des matières premières issues de ce processus. Une tonne de betterave donne 90 à 100 litres d’alcool.