Griffonia

Les graines de griffonia sont riches en une molécule agissant comme précurseur de la sérotonine, « l’hormone du bonheur ». A essayer en cas d’humeur changeante et mélancolique.

Famille : Caesalpiniacées

Partie utilisée : Graine

Botanique : Plante grimpante à écorce rugueuse pouvant atteindre 3 m de haut. Feuilles ovales et brillantes, à 3 nervures proéminentes à la base. Fleurs de couleur verdâtre et fruits en forme de grosses gousses contenant de 1 à 4 graines.

Habitat : Originaire d’Afrique de l’Ouest, le griffonia pousse spontanément dans les savanes et prairies du Ghana, du Togo et de la Côte d’Ivoire.

Un peu d’histoire : Le griffonia appartient à la pharmacopée africaine depuis longtemps et est utilisé pour ses vertus aphrodisiaques, antitussives et purgatives mais également par voie externe pour apaiser les brûlures et les inflammations. Dans les années 70, les chercheurs occidentaux commencent à s’intéresser à cette plante en raison de sa forte teneur en 5-HTP (5-hydroxytryptophane, précurseur de la sérotonine).

Utilisation : Le griffonia a une action calmante et adaptogène (s’adapte aux besoins réels du corps). Ses graines mûres contiennent de 6 à 14 % de 5-HTP, un précurseur de la sérotonine, l’hormone régulatrice de notre humeur, dont le rôle de neurotransmetteur agit directement sur la thermorégulation, le cycle veille sommeil, la douleur, l’appétit, l’anxiété, l’agressivité… Le griffonia est donc recommandé pour maintenir une activité cérébrale normale et équilibrer l’humeur, notamment lorsqu’elle est en « dents de scie » ou que l’on a tendance à la déprime.