Safran

Le safran, épice la plus chère du monde, a une action excitante traditionnellement utilisée pour relancer une libido défaillante.

Famille : Iridacées

Partie utilisée : Stigmate

Botanique : Plante tubéreuse dont le bulbe donne naissance à des fleurs mauves, au parfum de crocus. Enserrées dans une gaine qu’elles déchirent pendant la nuit pour sortir de terre, elles fleurissent 2 jours, avant de mourir. Les styles à 3 fourches se terminent par des stigmates rouge vif, très odorant, de 3 à 4 cm de longueur. Les feuilles brillantes et linéaires de 30 cm de long, se terminent en pointe.

Habitat : Originaire d’Asie centrale ou de Crète, le safran est cultivé en France, Espagne, Italie, Autriche et Macédoine.

Un peu d’histoire : Durant l’Antiquité, les Grecs utilisaient le safran comme médicament et parfum. Importé en France à l’époque des Croisades, il a été et est encore cultivé dans le Gâtinais et le Quercy. Le mot safran vient de l’arabe Assfar (jaune) et crocus, du grec Kooke (filament). Comme il faut 150 fleurs pour obtenir un gramme de safran sec, la falsification est une pratique ancienne et courante, la fleur de carthame a longtemps été utilisée à cet effet.

Utilisation : Le safran est avant tout une épice à l’odeur forte, à la saveur aromatique et amère. Condiment et colorant, on le retrouve un peu partout dans les cuisines du monde. Il est traditionnellement recommandé pour favoriser la digestion mais également pour ses vertus stimulantes sur la libido. Il entre dans la composition de préparations à visée aphrodisiaque.

L’info en + : Ne pas confondre le safran avec le Colchique des prés, qui lui ressemble beaucoup mais qui, lui, est toxique.