Huile de tournesol

L’huile de tournesol n’est pas seulement excellente en cuisine, elle est très présente dans les formules des cosmétiques pour sa richesse en vitamine E.

Famille : Astéracées

Partie utilisée : Graine

Botanique : Grande plante annuelle pouvant atteindre 2 m de haut dont la tige dressée est velue, ornée de feuilles larges et dentées. Les fleurs jaune vif sont groupées en capitules solitaires et imposants (jusqu’à 50 cm de diamètre). La plante s’appuie sur un système racinaire suffisamment développé pour lui permettre de résister à la sécheresse. Quand il est encore à l’état de bouton, le tournesol suit la course du soleil (héliotropisme) et se réoriente vers l’est avant le lever du jour.

Habitat : Originaire d’Amérique du Nord, aujourd’hui abondamment cultivé partout dans le monde où le climat est tempéré.

Un peu d’histoire : Les Indiens d’Amérique consommaient ses graines grillées ou réduites en farine. Introduit en Europe au XVIème siècle comme espèce ornementale, il a été peu à peu amélioré pour en faire une céréale à haut rendement en huile (de 20% à son origine, on atteint aujourd’hui les 50%).

Utilisation : Les graines, riches en vitamines et minéraux, constituent une collation nutritive.
L’huile, bien équilibrée en acides gras (45% d’insaturés contre seulement 4% de saturés) est couramment utilisée en cuisine, la version première pression à froid ayant une saveur fruitée très agréable. En cosmétique, elle entre, notamment, dans la composition des huiles de massage pour son « glissé » délicat et parce qu’elle se marie très bien avec les huiles essentielles. Dans les produits d’hygiène et de soins, elle apporte son action émolliente très utile pour adoucir l’épiderme.