• Besoin de conseils ? 05 62 64 09 09 du lundi au jeudi 8h30-18h - vendredi 8h30-17h - samedi 8h30-12h30

  • Livraison offerte dès 35€ d’achats pour la France Métropolitaine

  • Un code promo ? Saisissez-le après avoir ajouté vos produits dans le panier

  • Notre belle boutique de Fleurance dans le Gers vous accueille du mardi au samedi de 9h à12h et de14h à 18h

  • Frais de port à 2.90€ si votre commande n'excède pas 250gr

Beurre de coco - Coprah

Le coprah, extrait de la noix de coco est très utilisé dans les cosmétiques pour ses vertus nourrissante et protectrice. Il est aussi à la base du Monoï, uni à la fleur de Tiaré.

Famille : Astéracées

Partie utilisée : Pulpe de noix de coco séchée

Botanique : Le cocotier est une plante géante, persistante, pouvant atteindre 20 m de haut. Sa tige est un tronc fin mais très solide qui porte à son sommet une couronne de longues feuilles pennées de 3 à 6 m de long. Les fleurs de couleur crème se développent en épis à l’aisselle des feuilles. Elles produisent des drupes vertes qui poussent en grappes de 5 à 10 et qui ont besoin de 10 mois de température supérieure à 20°C pour atteindre leur maturité. La noix de coco est entourée d’une enveloppe fibreuse épaisse sous laquelle se trouve une mince coque très dure qui renferme un liquide grisâtre et opalin, l’eau de coco laquelle, au fur et à mesure du mûrissement, se transforme en chair et devient la noix proprement dite ou coprah.

Habitat : Originaires des îles du Pacifique, le cocotier est présent et cultivé partout où le climat lui convient. On le trouve donc dans les pays tropicaux, là où la température ne descend jamais sous les 10°C, ce qu’il ne supporterait pas. Il pousse dans des sols bien drainés, riches et sableux.

Un peu d’histoire : Marco Polo, découvre la noix de coco lors d’une de ses expéditions, à la fin du XIIIème siècle, et la décrit douce comme le sucre et blanche comme le lait. Plus tard, les marins portugais de Vasco de Gama rapportèrent des cocos en Europe, au XVIème siècle et c’est eux qui l’auraient baptisée noix de coco car elles leur rappelaient un sorcier du folklore portugais, appelé coco.

Utilisation : Le coprah sert à l’industrie agro-alimentaire (une fois désodorisé) pour, entre autres, la fabrication de margarine. On le trouve également dans de nombreux produits cosmétiques tels que les savons (pour son pouvoir moussant) et les crèmes et baumes pour son action nourrissante et anti-déshydratation. Le coprah est recommandé aux peaux sèches, gercées, abimées pour leur redonner souplesse, élasticité et confort. Couplé à la fleur de Tiaré, le coprah donne le Monoï.

L’info en + : L’eau de coco constitue la réserve d’eau du cocotier qui capte l’eau du sol grâce à ses racines et la fait remonter par capillarité dans le fruit. Lorsque les noix sont disséminées au gré des courants, le germe dispose d’une réserve d’eau lui permettant de survivre puis de se développer là où il échoue, créant un nouveau cocotier. Ne pas confondre l’eau de coco qui est le « jus » brut du fruit et le lait de coco, blanc et épais qui est une fabrication humaine, mélange de la chair de coco broyée avec de l’eau bouillante ce qui donne un liquide blanc et épais.

Source : https://www.vaivai.fr