Cuivre

Le cuivre est l’oligo-élément associé aux articulations sur lesquelles il a une action protectrice des tendons, cartilages et os.

Un adulte dispose d’une réserve moyenne de 100 mg ce qui est minime lorsque l’on se penche sur le rôle du cuivre dans le corps humain. Il intervient dans :

    Les défenses immunitaires Le métabolisme des sucres, des graisses, du fer La formation des globules rouges La production de mélanine La minéralisation osseuse La formation du collagène et de l’élastine

    C’est aussi un antioxydant qui protège les cellules du stress oxydatif.

    L’alimentation en apporte suffisamment puisqu’une dose infime suffit à couvrir les besoins (2 mg par jour). Mais seul 40% du cuivre ingéré se retrouve dans le sang. Il faut donc faire attention à consommer régulièrement un ou plusieurs des aliments suivants : le plus riche est le foie, suivi du cacao, des céréales complètes, des noix, des huitres et coquillages, des raisins. Dans une moindre mesure, le cuivre est présent dans la pomme de terre, les lentilles et le soja.

    La carence en cuivre est rarissime mais peut être causée par une prise de zinc au moins 10 fois > à la dose de cuivre, ce qui inhibe l’absorption de ce dernier.
    Le surdosage est aussi rare car il faut atteindre 35 mg de cuivre par jour sur une longue période pour en arriver là.

    Utilisation : Le cuivre est principalement utilisé, sous forme de complément alimentaire, en adjuvant des traitements de l’arthrose et de l’arthrite en raison de son action anti-inflammatoire et de son effet protecteur des différents composants des articulations (os, cartilages, tendons). Il est également couramment conseillé l’hiver au cours des états grippaux et infectieux, en raison de son rôle sur les défenses immunitaires.