Fraisier

L’infusion de feuilles de fraisier peut vous dépanner en cas d’épisode de diarrhée légère, en attendant de consulter un médecin ou pharmacien.

Famille : Rosacées

Parties utilisées : Rhizome, feuille, fruit

Botanique : Petite plante vivace de 5 à 25 cm de haut qui se reproduit par rejets. Les feuilles sont divisées en 3 lobes dentelés, vert brillant dessus, pâles et velues dessous. Les fleurs sont blanches, parfois rosées, à 5 pétales. Le faux fruit (fraise) est rouge et ovoïde, le vrai est en réalité constitué par les petites graines qui en parsèment l’enveloppe.

Habitat : Il pousse à l’état sauvage en Europe, dans les bois, aux bords des chemins ombragés, jusqu’à 1 600 m d’altitude. Il est cultivé partout.

Un peu d’histoire : Nos ancêtres se régalaient déjà de fraises des bois, à la préhistoire, le fragaria vesca poussant spontanément dans les sous-bois. Son nom vient du latin « fragare » qui signifie « odorant » et a donné « fragrance ». Au Moyen-Âge, on a utilisé les feuilles, racines et fruits à des fins médicinales. Au XVIème siècle, le médecin italien Matthiole a été le premier a vanté ses vertus diurétiques. On raconte aussi que Mme Tallien déposait des rondelles de fraises sur son visage pour garder le teint frais et rose.

Utilisation : Mangez des fraises, bio, à la pleine saison lorsqu’elles sont gorgées de nutriments, sans rajouter de sucre ou de chantilly pour garder le bénéfice de leur faible teneur en calories. Les feuilles, riches en tanins, ont un effet astringent très utile en cas de diarrhée légère (2 à 3 tasses d’infusion par jour), en attendant de se rendre à la pharmacie.

L’info en + : La France produit près de 50 000 tonnes de fraises par an. Elle est principalement cultivée en Aquitaine (Lot-et-Garonne et Dordogne) et en Rhône-Alpes (Isère et Rhône) et disponible sur les marchés, du printemps à fin septembre. Les importations d’Espagne et du Maroc complètent l’approvisionnement, en début de saison, les consommateurs voulant trouver des fraises de plus en plus tôt.