Pommier

Le pommier donne d’excellents fruits, intéressants sur le plan nutritionnel, et ses fleurs produisent un miel délicieux et original.

Famille : Rosacées

Partie utilisée : Fruit

Botanique : Arbuste fruitier vivace, de 8 m de haut, donc le tronc robuste est grisâtre ou marron. Au printemps, le pommier se couvre de bouquets de belles fleurs blanches ou légèrement rosées. Si la température ne descend pas en dessous de -2°C, les fruits apparaissent et atteignent leur maturité au début de l’automne. Une fois ramassés, ils peuvent se conserver plusieurs mois dans en endroit approprié.

Habitat : Originaire des forêts de la région d’Almaty, au Kazakhstan, le pommier s’est répandu au cours de l’Antiquité dans les mondes Grecs et Romains avant de coloniser les régions tempérées de l’Europe. Il ne supporte pas les fortes chaleurs et gèle à partir de -25°C, par contre, ses fleurs et ses fruits, plus fragiles, sont détruits à -2°C.

Un peu d’histoire : Depuis l’Asie Centrale où l’on mangeait des pommes dès le Néolithique, le pommier a suivi la Route de la Soie pour arriver jusqu’à nous. Les Romains en connaissaient déjà près de 40 variétés mais on était encore loin des 20 000 variétés actuelles qui font du pommier l’arbre le plus cultivé en Europe.

Utilisation : La pomme est riche en vitamines et faible en calories, ce qui en fait un excellent encas, à croquer au goûter par exemple. Le nombre de variétés et sa longue conservation permet d’en consommer toute l’année même s’il faut privilégier l’automne pour en manger le plus. Le nectar des fleurs donne un miel crémeux dont le goût rappelle celui du fruit. Il est délicieux en tartine, avec du fromage ou simplement pour sucrer un thé.