Vigne rouge

La vigne rouge est la plante de base des troubles circulatoires : elle atténue les rougeurs sur le visage et les varicosités sur les jambes, elle soulage les jambes lourdes et douloureuses.

Famille : Vitacées

Partie utilisée : Feuille

Botanique : Arbuste sarmenteux à feuilles palmatilobées, caduques, à fleurs couleur crème et à fruits comestibles charnues, regroupés en grappes et contenant des pépins dont on extrait de l’huile par pression à froid.

Habitat : Acclimatée depuis plus de 2 000 ans dans les contrées tempérées chaudes de l’Europe, elle est maintenant présente dans le monde entier pour la production du raisin de table, du jus, du vin et de l’huile extraite des pépins.

Un peu d’histoire : Cultivée sans doute depuis la Préhistoire, elle a été introduite en France par les Phocéens lorsqu’ils fondèrent Marseille. La vigne rouge dite « des teinturiers » est une variété de cultivars du Bordelais, à raisin noir et pulpe rouge, dont le feuillage rougit à l’automne.

Utilisation : La vigne rouge contient une concentration importante d’anthocyanes (pigments naturels allant du bleu au rouge) qui lui confèrent ses propriétés stimulante et protectrice du système veineux. Elle renforce les parois des capillaires limitant ainsi la couperose et les varicosités. Elle stimule la circulation sanguine, soulage les lourdeurs et douleurs dans les jambes, prévient l’apparition des varices.